01 85 15 36 87
Accueil / Biologie et curiosité des animaux / Les mouches
Cliquez-ici
Certifications
Ministère de l'alimentation de l'agriculture et de la pêche
CS3D
Méthode HACCP

Les mouches

Les mouches non-piqueuses sont un des groupes le plus important parmi les nuisibles pas seulement parce qu'elles sont une nuisance importante mais aussi car ce groupe est responsable de la transmission de maladies. Par exemple, la mouche domestique, musca domestica, est capable d'héberger une centaine d’organismes pathogènes.

Biologie : Les mouches ont une métamorphose complète : œuf, larve, nymphe et adulte. Les œufs sont pondus sur une source de nourriture, telles que les ordures ménagères, la matière organique en décomposition et parfois les excréments d'animaux. Les carcasses en décomposition sont le lieu privilégié pour la ponte. Les asticots sont le stade larvaire des mouches.

Les espèces importantes sont les mouches vertes et bleues, la mouche d'automne, les mouches des fruits/du vinaigre, la mouche domestique, les mouches papillons, les Phoridés (mouche bossue).

Les mouches vertes et bleues

Ces mouches sont plus qu'une simple nuisance, elles ont une importance médicale car elles propagent des maladies et elles peuvent causer la myiase (infection des tissus ou cavités) chez l'humain et les animaux. Les adultes ont la taille d'une mouche domestique ou légèrement plus grande. Leur couleur est partiellement ou totalement bleue ou verte métallique, ou jaune paille mat.

La plupart des espèces se développent dans la viande ou les carcasses animales mais si elles n'en trouvent pas, elles utiliseront les excréments d'animaux, la végétation en décomposition ou encore les ordures. Les rongeurs, oiseaux et autres petits animaux morts sont une source de mouches dans un bâtiment alors que les excréments de chien et les ordures sont une source habituelle en extérieur. Ces mouches sont les premiers insectes qui arrivent sur le corps d'un animal mort.

La mouche d'automne

Elle est aussi parfois appelée mouche faciale car à l'état adulte elle se nourrit du mucus et de la sécrétion liquide que l'on trouve autour des yeux, du museau et de la bouche des bovins. Elles sont une des nuisances majeures dans les bâtiments comme les fermes ou les étables.

Les femelles laissent leurs œufs dans les bouses fraiches, de préférence de moins d'une heure. La mouche d'automne hiberne dans les murs durant l'hiver. Quand les beaux jours reviennent ou si un chauffage est utilisé, cela déclenche la fin de son hibernation. Elles sont attirées par la lumière et vont s'accumuler sur les fenêtres et les saillies.

Les mouches des fruits/du vinaigre

Comme leur nom l'indique, ces mouches sont nommées selon leur attrait envers les fruits et les liquides proches du vinaigre que l'on trouve sur certaines bouteilles ou boîtes de fruits et légumes mal fermés.

Les femelles pondent leurs œufs près de la surface des fruits et légumes fermentés ou près de l'ouverture des récipients mal fermés.

Les petites mouches à fruits sont attirées en premier par les fruits et légumes frais et ceux fermentant à cause de levures. Ils perdent de leur attrait quand ils se dégradent du fait de bactéries et moisissures. Leurs fruits et légumes préférés sont la banane, le raisin, les pêches, l'ananas, les tomates, les cornichons au vinaigre, les pommes de terre, etc... et les liquides fermentés comme la bière, le cidre, le vinaigre et le vin.

La larve se développe au début dans le liquide proche de la surface mais cherche une partie sèche au moment de la mue. Les jeunes adultes à leur sortie sont attirés par la lumière. Du fait de leur cycle de vie court, 8 à 10 jours, ils peuvent exploiter plusieurs sites de développement tels que les têtes de serpillières ou de balais, un fruit sous une table ou un meuble, un fruit dans une coupe à fruit, etc... Les eaux de lavages (vaisselles, serpillières) sont pleines de nourriture qui peut s'accumuler sur les surfaces ou dans les défauts du récipient et ainsi fermenter, créant un lieu idéal de reproduction pour ces mouches.

La mouche domestique

La femelle laisse ses œufs dans la matière humide. La larve mature cherche les lieux frais et secs pour faire sa mue, elle peut se déplacer jusqu'à 45 m en 3 – 4 jours pour cela. Les mouches domestiques sont omnivores et sont attirées par une large variété de substances allant des excréments à la nourriture humaine. A cause de leur pièce buccale aspirante, elles peuvent se nourrir seulement de liquides. Par contre, elles sont capables de liquéfier une partie de la nourriture solide en la régurgitant. Les mouches domestiques excrètent et régurgitent aussi au repos. Cette habitude en plus de leurs nombreux poils et soies et de leurs griffes munies de coussinets collants en font un animal apte à propager les agents infectieux.

Il a été montré que la mouche domestique peut héberger jusqu'à une centaine d'agents pathogènes, la plupart sont associés aux ordures. Ces pathogènes incluent la fièvre typhoïde, le choléra, la diarrhée, la dysenterie, la tuberculose, le charbon (anthrax), la poliomyélite et la salmonelle, et aussi des vers parasites. Les agents pathogènes sont transmis par leur vomi, leurs excréments et les parties contaminées de leur corps.

Bien qu'elles puissent se déplacer sur plus de trente kilomètres, elles restent dans une zone de deux à trois kilomètres autour de leur lieu de naissance ou de vie larvaire, si la quantité de nourriture le permet.

Durant la journée, les mouches domestiques ont tendance à rester sur les murs, les sols, les objets à moins de 1,5 m de la terre. La nuit, elles sont au-dessus des 1,5 m, sur les murs, les plafonds, les câbles électriques, les appliques des lampes, les corniches ou les coins des bâtiments, les plantes, etc... Leur place de repos durant la nuit est généralement proche de leur source de nourriture de la journée.

Les mouches papillons

Ces mouches tirent leur nom de leur aspect soyeux, car leur corps et leurs ailes sont très poilues. Elles se reproduisent dans les lieux humides tels les canalisations, les tuyaux d'évacuation, les puisards.

Les femelles adultes laissent leurs œufs en masse irrégulière sur la surface gélatineuse qui recouvre les pierres des filtres de station d'épuration ou les parties sèches d'une canalisation d'évacuation. La larve et la chrysalide vivent sur ce film gélatineux avec leur tube respirateur qui passe à travers ce film. La larve se nourrit d'algues, de bactéries, de moisissures, d'animaux microscopiques et de la boue formant ce film.

Bien qu'elles se reproduisent dans les égouts, elles ne semblent pas propager de maladies pour l'homme.

Du fait de leur petite taille, les mouches papillons passent à travers les moustiquaires. Les mouches papillons volent assez mal, ce qui fait qu'en intérieur on les voit souvent sur les murs ou d'autres surfaces. Ces insectes s'identifient facilement car ils ont un corps petit et de grands poils sur leurs ailes.

Qu'est ce qui fait que nous sommes différents ?
Support technique

Nous vous offrons les produits les plus sûrs et les plus efficaces pour servir vos besoins.

L'expérience

Depuis 1938
66 pays
plus de 230 agences
plus de 3000 employés

Interlocuteurs exclusifs

Solide expérience dans le secteur 3D et techniciens certifiés sur les aspects règlementaires.

Disponibilité

Délai d'interventation sous 24 heures maximum en cas de dépannage.

Contacts mondiaux

Références de la part de clients similaires à vous.